Nouvelle initiative dans l’accompagnement des femmes enceintes

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Grossesse

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 11/02/2020

Auteur / Source : KCE

Accompagner les femmes enceintes, tel est l'objet du rapport du Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) publié en 2019.

Le KCE part du constat que le système belge des soins prénataux est très varié et peut s'avérer compliqué pour les parents qui attendent un enfant. S'inspirant alors de certains pays étrangers (comme la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni), il propose d'intégrer en Belgique un parcours de soins prénataux qui s'adapterait à chaque femme enceinte et qui lui serait proposé ‘'quel que soit le niveau de risque de leur grossesse''. Le but étant bien évidemment de lui permettre de vivre une grossesse et la naissance de ses enfants dans les meilleures conditions possibles.

Ce parcours s'étalerait sur toute la durée de la grossesse, y compris l'accouchement, et également sur les premières semaines de vie de l'enfant car les parents sont rarement préparés à la période du post-partum.

Il s'agit de s'ajuster aux besoins des femmes enceintes et de prendre en compte tous les risques liés à la grossesse y compris les risques médicaux, sociaux ou encore psychologiques. Le rapport précise que ‘'si l'on identifie chez ces femmes enceintes des risques médicaux ou des vulnérabilités psycho-sociales, d'autres interventions pourraient s'y ajouter''.

Dans un contexte où la nouvelle proposition de loi concernant l'avortement fait parler d'elle, notamment au sein du monde médical, ce rapport du KCE a le mérite de poser la question des aides aux femmes enceintes, spécialement les plus fragilisées socialement, afin qu'elles puissent mener à terme leur grossesse.

Voir aussi : www.jesuisenceinte.be


Articles similaires

Belgique : protection des femmes enceintes

Belgique : protection des femmes enceintes

- Grossesse

Le 23 février 2016, Madame Laurette Onkelinx a déposé à la Chambre des Représentants une proposition de loi relative à l'accouchement dans la discrétion. A l'image de la plupart des pays européens, il s'agirait d'offrir aux femmes qui ont une grossesse non désirée, mais ne souhaitent pas recourir à l'avortement ou qui ont dépassé le délai légal pour l'avortement, de trouver une voie favorable à l'accueil de leur enfant sans avoir à franchir la limite de la clandestinité (avortement clandestin ...

Lire la suite

Royaume-Uni : moins d’adolescentes enceintes et pourtant 70% d’Evras en moins

Royaume-Uni : moins d’adolescentes enceintes et pourtant 70% d’Evras en moins

- Grossesse

Contre toute attente et malgré une réduction de près de 70% des budgets accordés à l'EVRAS (Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle ), les grossesses non-désirées chez les moins de 18 ans ont diminué de 50% entre 2007 et 2015. Les chercheurs ont également constaté une baisse du nombre d'avortements. C'est ce que révèle une étude récemment publiée dans le Journal of Health Economics et réalisée auprès de 149 collectivités locales d'Angleterre.
 
David Paton de la Nottingham Univ...

Lire la suite

Suisse : une nouvelle " fenêtre à bébé"

Suisse : une nouvelle " fenêtre à bébé"

- Grossesse

Cette "fenêtre à bébé" a été installée à l'hôpital San Giovanni à Bellinzone pour les mères en détresse qui veulent déposer anonymement en lieu sûr leur petit. Il y a déjà 4 autres fenêtres gérées par l'association l'Aide suisse pour la mère et l'enfant (ASME) à Einsiedeln (SZ), Davos (GR), Olten (SO) et Berne. Cette structure permet de déposer anonymement le nouveau-né dans une boîte à clapet, chauffée, encastrée dans l'établissement hospitalier. L'enfant est ensuite proposé pour l'adoption, ...

Lire la suite