Conférence IEB: Handicap du nouveau-né : faire vivre ou laisser mourir ? / 18 février 2014 à 20h

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Grossesse

Actualités

Publié le : 24/01/2014

L'Institut Européen de Bioéthique vous invite le

Mardi 18 février à 20h à la conférence :

Handicap du nouveau-né : faire vivre, laisser mourir ?

par Laurence HENRY, Infirmière anesthésiste, Doctorante en Philosophie (Paris-Est Marne-la-Vallée),
auteur de l'essai « On ne peut imposer cela à personne » (Ed. Salvator, 2013)
Un drink sera offert à l'issue de la conférence.

Lieu : Hôtel THON, rue de la loi 75, Bruxelles (Parking rue de Trèves)

PAF : 5 euros à payer à l'entrée.
Inscription conseillée par mail secretariat@ieb-eib.org
(nombre de places limitées)


Face à un nouveau-né atteint d'un grave handicap, les soignants doivent-ils prolonger la vie à tout prix ? La tentation de l'euthanasie ou de l'eugénisme se profile-t-elle à l'horizon ? Les implications de ces décisions sont déterminantes : quel visage voulons-nous donner à notre civilisation et quel est le rôle dévolu à la médecine ?


 


Articles similaires

Choisir librement comment vivre sa grossesse : un collectif et une interpellation politique

Choisir librement comment vivre sa grossesse : un collectif et une interpellation politique

- Grossesse

Le collectif "Plate-forme pour une naissance respectée" regroupe des citoyens, usagères, professionnels de la santé, associations de défense des droits humains, féministes et représentants de la société civile. Il a pour but de rappeler "le droit des femmes à choisir les circonstances de leur accouchement dans l'intérêt des nouveau-nés, des mères et de leurs partenaires" et mettre en avant le rôle et les compétences des sages-femmes. Dans une pétition, le collectif demande au monde politique d...

Lire la suite

100.000 euro schadevergoeding voor ouders van een gehandicapt kind

- Grossesse

Een gynaecoloog uit Vichte bij Anzegem, moet de ouders van een gehandicapt kind 100.000 euro schadevergoeding betalen omdat hij hen te laat had ingelicht over de afwijking van hun dochter, zodat ze niet meer voor abortus konden kiezen. "Er moet dringend duidelijkheid komen of abortus kan tot de dag voor de geboorte", zegt advocaat Thierry Vansweevelt in De Morgen.
Pas na dertig weken zwangerschap kregen de ouders van een ondertussen 9-jarig meisje te horen dat hun kind een afwijking had,...

Lire la suite

Un nouveau-né séparé de sa mère serait prédisposé à une maladie mentale

Un nouveau-né séparé de sa mère serait prédisposé à une maladie mentale

- Grossesse

Les premiers instants de la vie d'un nouveau-né sont essentiels et la nature montre combien la séparation d'avec la maman peut provoquer de graves traumatismes à l'âge adulte. Cette rupture du lien au moment de la naissance semblerait provoquer des modifications significatives de la structure et de la fonction future du cerveau chez le tout-petit.

Le Pr Lapish et ses collègues parlent même de troubles neuropsychiatriques tels que la schizophrénie.

Pour arriver à ces conclusions, les cherche...

Lire la suite