Échographie de plaisir : faut-il légiférer ?

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Diagnostics prénataux

Actualités

Publié le : 19/04/2012

Catherine Fonck, médecin et chef de groupe (CdH) à la Chambre, va interroger la ministre de la Santé, Laurette Onkelinkx, sur ce phénomène en expansion. “Il faut légiférer”, dit-elle. “Ce qui est interpellant, c'est la manière dont l'échographie est réalisée”, reprend Catherine Fonck. “Le foetus subit une exposition prolongée aux ultrasons, le plus souvent braqués sur la tête ou les organes génitaux. Or, on connaît toute la fragilité du foetus pendant la période de formation.”
Déjà très présent en France et au Royaume-Uni, le phénomène des échographies de plaisir se développe de plus en plus en Belgique. Une échographie dite de plaisir (ou affective) n'est pas un acte médical. “Il s'agit d'un premier contact avec le bébé”, explique la responsable de Babybelly (un centre de bien-être et d'imagerie pour femmes enceintes). Elle parle d'ailleurs plus volontiers d'“échographies souvenirs” .
Source: DH.be


Articles similaires

Belgique: la fin des échographies non médicales?

Belgique: la fin des échographies non médicales?

- Diagnostics prénataux

Dans un avis qui vient d'être publié, le Conseil supérieur de la Santé belge (CSS) vient de se prononcer "pour la réalisation d'échographies limitées aux seules fins de dépistage, de diagnostic et de suivi par des médecins et des techniciens dûment formés en échographie, durant la grossesse". Cet avis fait suite à une demande qui avait été faite par la ministre de la Santé publique, Laurette Onkelinx (PS).
Il met en cause, les échographies non médicales qui sont de plus en plus courantes et qu...

Lire la suite

Dépénalisation totale de l’avortement : comment légiférer sans approfondir le vécu des femmes ?

Dépénalisation totale de l’avortement : comment légiférer sans approfondir le vécu des femmes ?

- Avortement

Cela fait 6 ans que la pratique de l'avortement en Belgique n'est plus évaluée. Aucun chiffre n'a été publié depuis 2012. (Voir les derniers chiffres). Or, la loi de 1990 dépénalisant l'avortement à titre exceptionnel et à certaines conditions,  avait pourtant donné à une commission nationale la mission expresse de rendre un rapport au Parlement tous les deux ans.  Aucun rapport n'a vu le jour depuis 2012. Si les données nécessaires à l'évaluation existent, elles n'ont plus été traitées depuis...

Lire la suite

Italie : la Cour constitutionnelle demande au Parlement de légiférer sur l’assistance au suicide

Italie : la Cour constitutionnelle demande au Parlement de légiférer sur l’assistance au suicide

- Euthanasie et suicide assisté

La Cour constitutionnelle italienne a décidé de reporter sa décision concernant l'affaire Cappato en donnant un an au Parlement pour combler un « vide juridique » sur le délit d'assistance au suicide.  

Pour rappel, Marco Cappato, politicien italien membre du parti des Radicaux italiens, s'était lui-même dénoncé d'avoir accompagné en Suisse Fabio Antoniani, alias DJ Fabo, devenu tétraplégique et aveugle après un accident de voiture, afin de l'assister au suicide le 27 février 2017. Marco Capp...

Lire la suite