Plus de 9.000.000 d’euros pour financer la contraception des jeunes

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Contraception

Actualités

Publié le : 26/06/2013

C'est par l'AR du 21 mai 2013 et paru au Moniteur le 20 juin 2013, que le projet pilote réglementant le remboursement des contraceptifs pour les jeunes femmes de moins de 21 ans, a été prolongé pour 2012. Une enveloppe de 9.313.000 euros avait été prévue dans cette optique, soit 300.000 euros de plus que pour 2011.
L'intervention ne concerne pas seulement la pilule, mais également les patchs, les stérilets, les implants, etc. La liste des contraceptifs visés est en principe actualisée tous les 6 mois. Le financement expérimental des contraceptifs pour jeunes femmes existe depuis 2004, et a été prolongé annuellement depuis, dans l'attente d'un cadre définitif. C'est donc une fois encore la voie qui a été suivie aujourd'hui, étant donné qu'aucune solution structurelle n'a encore été dégagée. Le Gouvernement estime que ces mesures permettent aux jeunes d'avoir un meilleur accès aux moyens contraceptifs, et ainsi de limiter le nombre de grossesses non-planifiées.
De nombreuses études montrent toutefois que les politiques facilitant la contraception chez les jeunes ne réduisent absolument pas le nombre d'avortements mais au contraire sont perçues chez les jeunes comme un incitant aux relations sexuelles.

 


Articles similaires

Contraception : résultats belges d’une étude internationale CHOICE

Contraception : résultats belges d’une étude internationale CHOICE

- Contraception

En dépit de la disponibilité de différentes formes fiables de contraceptifs, le nombre d'avortements enregistrés en Belgique continue d'augmenter au fil des ans. En l'espace de 15 ans, on a observé une augmentation de 44%, explique le Dr Weyers.
Parmi les chiffres clefs donnés par l'Etude CHOICE, la Belgique dispose du nombre le plus élevé d'utilisatrices de la pilule (67,4% vs 41,8% en moyenne) et du nombre le plus faible d'utilisateurs de préservatifs (5,3% vs 25,2% en moyenne).
Et toujours ...

Lire la suite

La contraception hormonale de moins en moins satisfaisante ?

La contraception hormonale de moins en moins satisfaisante ?

- Contraception

Aux Pays-Bas, de moins en moins de femmes ont recours à la contraception hormonale. En 2017, 1.7 millions de femmes se sont vues prescrire la pilule, l'implant ou le stérilet hormonal, ce qui représente 43 % des femmes en âge de procréer, contre 48 % en 2015.

Si cette baisse de « consommation » concerne tous les âges de 15 à 48 ans, elle est la plus forte parmi les femmes entre 21 et 31 ans. Jusqu'à 21 ans, la contraception est en effet automatiquement remboursée par la sécurité sociale.

La ...

Lire la suite

Prolongation des mesures d’intervention pour les contraceptifs pour les jeunes

Prolongation des mesures d’intervention pour les contraceptifs pour les jeunes

- Contraception

Il a été décidé que le financement expérimental de contraceptifs pour les jeunes serait prolongé. Cette intervention concerne les jeunes femmes jusqu'à l'âge de 20 ans sur présentation d'une prescription médicale ainsi que de leur carte SIS ou attestation équivalente.
Cette intervention peut varier, selon des calculs complexes, de 100% à 20 % du produit selon la classe dans laquelle le produit est rangé. Un plafond maximum pour l'intervention personnelle est également fixé et varie selon le st...

Lire la suite