L'histoire populiste de la "pilule gratuite" au Parti Socialiste ?

Auteur / Source : Publié le : 10/09/2013 Thématique : Début de vie / Contraception Actualités Temps de lecture : 2 min.

 Imprimer

Ces mots sont ceux du Dr Marc Moens, vice-président de l'Absym (Association Belge des Syndicats Médicaux) et Secrétaire général du Groupement des Unions Professionnelles Belges de Médecins Spécialistes (GBS)
Dans le rapport annuel 2012 du GBS, intitulé " Une pilule mutualiste empoisonnée" le Dr Moens se questionne quant à l'opportunité de distribuer gratuitement la pilule aux jeunes de « moins de 21 ans, avec un coût de 9,313 millions d'euros pour l'INAMI, alors que, cinq ans après le lancement, aucun effet n'a (encore) pu être enregistré sur le nombre d'interruptions volontaires de grossesse dans cette tranche d'âge ». Cela aurait-il  « amené ce groupe ou leurs mères à voter pour le PS au niveau local ? »
De plus Marc Moens affirme, dans le Journal du Médecin du 19 juillet 2013, que "la suppression pure et simple de la pilule gratuite représenterait une part non négligeable des 50 millions d'euros d'économies supplémentaires demandées au budget des soins de santé".
 


Articles similaires

Pilule Diane-35

Pilule Diane-35

- Contraception

La pilule contre l'acné Diane-35 de Bayer, utilisée aussi en tant que contraceptif, a été impliquée dans 27 morts aux Pays-Bas selon le Centre de Pharmacovigilance de Lareb. La plupart des victimes avaient moins de 30 ans, et la majorité d'entre elles ont succombé à des embolies pulmonaires ou des thromboses provoquées par des caillots sanguins dans les poumons, le coeur ou le cerveau.
Dès 2001 les autorités britanniques avaient mis en garde contre le risque de thrombose veineuse profonde ; en...

Lire la suite

Contre la pilule abortive en vente libre

Contre la pilule abortive en vente libre

- Contraception

La gynécologue et sénatrice Marleen Temmerman (sp.a) indique que si l'utilisation de la méthode médicamenteuse est une alternative "sûre" (sic) dans les premières semaines de grossesse, elle n'est pas du tout favorable à ce que les pilules abortives soient disponibles en vente libre afin de favoriser un temps de réflexion, et d'éviter les complications médicales et surtout psychologiques que l'avortement peut engendrer. "Il est important que les femmes soient accompagnées et informées sur ce q...

Lire la suite

Europe : la pilule du « surlendemain » en vente libre et sans prescription

Europe : la pilule du « surlendemain » en vente libre et sans prescription

- Contraception

Suivant une décision d'exécution de la Commission européenne du 7 janvier, qui sera appliquée dans les Etats-membres courant 2015, la pilule du « surlendemain » (acétate d'ulipristal) sera bientôt libre de prescription en Europe. Elle y est déjà commercialisée depuis 2009 en tant qu'EllaOne©.
Appelé indûment « contraceptif d'urgence », ce produit potentiellement abortif se distingue par sa durée d'efficacité : EllaOne agit durant cinq jours, soit la durée de vie des spermatozoïdes, contre troi...

Lire la suite