Fatiguée de prendre la pilule

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Contraception

Actualités

Publié le : 05/10/2012

« Je n'aime pas l'idée de prendre des hormones pendant 40 ans, puis d'en prendre encore à la ménopause. Ce n'est pas naturel ». (…) Ce qui fait fuir surtout les femmes, ce sont les risques de cancer et d'accident circulatoire.

Les contraceptifs oraux augmentent en effet le risque de cancer du sein mais aussi du col utérin et du foie, avec une incidence qui augmente avec la durée de la prise. Ils diminuent par contre le risque de cancer de l'endomètre et de l'ovaire. (…) Quant aux accidents circulatoires, liés à la prise de la pilule,  on considère que le risque est multiplié par deux :  il frappe 4 femmes sur 10.000 pour celles qui prennent les pilules dites « de troisième génération », c'est-à-dire qui contiennent de nouveaux progestatifs, notamment gestodène ou désogestrel. C'est un risque jugé suffisant pour que le ministère de la santé français ait décidé d'arrêter tout remboursement de ces pilules en septembre 2013.

Source : Le Soir


 


Articles similaires

Pilule du lendemain et maladies sexuellement transmissibles (MST)

Pilule du lendemain et maladies sexuellement transmissibles (MST)

- Contraception

Contredisant dans les faits  les politiques gouvernementales actuelles en matière de santé publique, une étude menée par Sourafel Girma et David Paton, publiée dans le Journal of Health Economics,  révèle que proposer en vente libre la pilule du lendemain (qui a une visée abortive), ne contribue absolument pas à diminuer le nombre de grossesses non désirées. Ces deux professeurs de l'Université de Nottingham ont comparé les régions britanniques où la pilule du lendemain est en vente libre dans...

Lire la suite

Les pilules contraceptives de 3e et 4e générations font de plus en plus de victimes.

Les pilules contraceptives de 3e et 4e générations font de plus en plus de victimes.

- Contraception

En France, plus de 350 témoignages ont déjà été enregistrés en quelques semaines. L'avocat qui a représenté Marion Labat pour sa plainte contre le laboratoire Bayer et contre le directeur général de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM),  constate que chaque jour 15 à 20 témoignages nouveaux arrivent.

Le plus ancien date de 1984 et d'autres très récents en janvier 2013, mais la majorité des accidents s'est produite entre 2009 et 2012. Toujours d'après l'avocat interrogé par "Le ...

Lire la suite

Belgique : risques potentiels de la pilule du lendemain

Belgique : risques potentiels de la pilule du lendemain

- Contraception

Un courrier DHPC (Direct Health Care Professionnal Communications), diffusé sous l'autorité de l'AFMPS (Agence fédérale des médicaments et des produits de santé), a récemment été envoyé aux professionnels de la santé afin de les informer de risques potentiels liés à l'utilisation du lévonorgestrel (Norlevo) ainsi que des recommandations pour limiter ces risques.

Mieux connu sous le nom de « Pilule du lendemain », le Levonorgestrel (LNG) fabriqué par la firme Mithra à Liège (Postinor) et par S...

Lire la suite