Nouveau Flash Expert : RU-486 ou l'avortement médicamenteux

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 14/05/2020

Auteur / Source : C. du Bus

Le recours à l'avortement médicamenteux va croissant, et cette méthode est en passe de devenir la méthode abortive la plus utilisée. En Belgique, elle représentait 28% des avortements en 2017, contre seulement 15% en 2008. En France, elle se pratiquait déjà dans près de 70% des cas en 2018.

Ce Flash expert vous propose une explication synthétique de l'avortement médicamenteux. Un procédé lourd pour la femme, contrairement à une idée largement répandue.

Comment ce produit abortif agit-il ?

La prise de mifépristone est-elle réversible ?

Quelles sont ses conditions d'administration selon les pays ?

Quels sont les douleurs et effets secondaires de l'avortement médicamenteux?

Pourquoi connaît-on une utilisation croissante de cette méthode abortive ?

A découvrir ICI.


Articles similaires

Le nombre d’avortements chez les adolescentes en constante augmentation

Le nombre d’avortements chez les adolescentes en constante augmentation

- Avortement

Selon Chantal Kortmann, médecin membre de la Commission d'évaluation de la loi sur l'avortement, le nombre d'avortements  subis par des adolescentes est en constante augmentation. En 2007, il y avait 107 avortements chez des jeunes entre 10 et 14 ans tandis que ce chiffre s'élevait à 2601 pour des jeunes entre 15 et 19 ans, ce qui correspond à la moitié des presque 6000 grossesses recensées chez des adolescentes.
Alors qu'une des priorités de la loi sur l'avortement était de diminuer le nombre...

Lire la suite

Conséquences psychologiques de l’avortement : nouveau dossier de l'IEB

Conséquences psychologiques de l’avortement : nouveau dossier de l'IEB

- Avortement

Evoquer les conséquences psychologiques de l'avortement est complexe pour nos sociétés, car en parler conduit l'auditoire à penser que la démarche proposée revient à remettre en cause la dépénalisation de l'avortement, débat inconvenant pour les démocraties notamment belge et française.

Malgré le fait que de nombreuses femmes sont concernées par cet acte, très peu témoignent de cette expérience douloureuse et sont capables d'en parler ouvertement : il est difficile d'évoquer cette souffrance,...

Lire la suite

Belgique : pénurie de médecins formés à l’avortement

Belgique : pénurie de médecins formés à l’avortement

- Avortement

Près de 15 ans après l'adoption par le parlement belge de la loi dépénalisant l'avortement, la Belgique fait face à une pénurie croissante de médecins prêts à s'engager dans cette pratique. Cette difficulté est particulièrement criante dans la province de Luxembourg, comme le centre de planning familial des femmes prévoyantes socialistes d'Arlon en fait état.
Cette situation s'explique pour partie en raison de l'absence de formation des jeunes médecins à la pratique de l'interruption volontair...

Lire la suite