"Médecins du Monde" : mobilisation pour promouvoir l’avortement

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Avortement

Actualités

Publié le : 23/09/2014

L'Association Médecins du Monde a lancé un appel, signé par quelque 420 médecins et personnels de santé du monde entier demandant "un accès universel à la contraception et à l'avortement sûr et légal", expliquant se mobiliser "pour que chaque femme, chaque jeune fille ait le droit d'avoir ou non des enfants, sans risquer sa propre vie". Saisissant l'occasion d'une importante réunion aux Nations-Unies, les signataires demandent "à tous les États de prendre les mesures nécessaires pour éliminer les barrières qui empêchent les femmes de décider librement d'avoir ou non un enfant". "Nous, médecins, voulons partout dans le monde que la contraception soit à la portée de tous et que l'avortement soit libre, la décision appartenant entièrement à la femme", écrivent-ils.
Source AFP

 


Articles similaires

L’avortement est-il devenu un droit  ?

L’avortement est-il devenu un droit ?

- Avortement

Se joignant aux autres partis politiques, le cdH (Georges Dallemagne) et le CD&V (Roel Desyn) viennent de co-signer le texte de la Résolution relative à la santé et aux droits sexuels et reproductifs dans le cadre des « Objectifs du Millénaire post-2015 », déposée par Karine Lalieux et consorts.

On y lit notamment que  les signataires considèrent l'avortement comme étant un droit : « l'accès aux moyens contraceptifs ainsi que le droit à l'avortement font partie intégrante des droits sexuels e...

Lire la suite

Extension de l'avortement à 4 mois et demi : l’adoption de la proposition de loi s’éloigne à nouveau

Extension de l'avortement à 4 mois et demi : l’adoption de la proposition de loi s’éloigne à nouveau

- Avortement



Alors qu'un vote définitif était annoncé depuis plusieurs jours à la Chambre, la proposition de loi concernant l'extension de l'avortement a fait finalement l'objet d'une nouvelle demande d'avis au Conseil d'Etat.

Plusieurs amendements complémentaires ont en effet été déposés par le cdH, le CD&V et la N-VA, au sujet desquels 55 députés ont sollicité l'avis du Conseil d'Etat.

Ces amendements ont notamment trait à l'absence de toute sanction prévue dans le texte actuel, en cas de non-respect...

Lire la suite

Prévenir l’avortement face à une grossesse inattendue

Prévenir l’avortement face à une grossesse inattendue

- Avortement

Face à une grossesse inattendue, la femme se trouve souvent seule et démunie, et parfois poussée vers la solution de l'avortement. C'est pour rompre ce cercle de la solitude et de la panique qu'une initiative s'est développée depuis 2009 en Flandre : « Een buddy bij de wieg ».
Les familles démunies socialement et vulnérables peuvent faire appel à un bénévole qui les accompagnera tout au long de la grossesse et jusqu'à ce que l'enfant ait un an. Le « buddy » prend contact chaque semaine avec la...

Lire la suite