Toutes les actualités

Italie : vers le droit à l’objection de conscience des pharmaciens

Italie - Italie : vers le droit à l’objection de conscience des pharmaciens

- Clauses de conscience

Alors que la pilule du lendemain venait d'être proposée à la vente sur le marché italien, certains pharmaciens ont fait valoir le fait que la loi leur interdisait d'exercer le droit à l'objection de conscience lorsqu'ils voulaient s'abstenir de vendre ce produit. Le Comité national italien de bioéthique vient de reconnaître le droit à l'objection de conscience des pharmaciens pour la vente de la "pilule du lendemain", celle-ci étant "liée à une finalité de type abortif".

"La reconnaissance de l'objection de conscience pour les pharmaciens exprimée par le Comité national pour la bioéthique, relativement à la vente de la pilule du lendemain, est un nouveau pas en avant important pour une admission définitive du droit à l'objection de conscience du pharmacien et des auxiliaires de pharmacies", a commenté Lucio Romano, co-président de l'Association "Scienza et Vita".

Lire la suite 


Locked-in syndrome : une majorité de patients se dit heureuse

Locked-in syndrome : une majorité de patients se dit heureuse

- Santé mentale

Une étude dirigée par le professeur de neurologie Steven Laureys de l'université de Liège, et publiée sur le site du journal britannique BMJ Open, indique que des patients atteints de locked-in syndrome (LIS) se disent en majorité "heureux" en dépit de leur handicap important.
Cette maladie neurologique rare survient le plus souvent après un accident vasculaire cérébral. Menée en lien avec le CHU de Nîmes et l'association française Alis (association pour le locked-in syndrome), cette étude franco-belge avait pour objectif d'évaluer la qualité de vie de ces patients.
168 patients membres d'Alis ont été interrogés "sur leur histoire médicale, leur état émotionnel et leur qualité de vie" avec le concours des personnels soignants. Sur les 91 patients qui ont répondu, 65 ont répondu complètement. Parmi eux, 72% (47 patients) ont déclaré être heureux et 28% (18 patients) malheureux.
Seul 4 patients ont indiqué qu'ils opteraient pour l'euthanasie.

"Cette étude montre d'abord qu'en dépit d'...

Lire la suite 


Inhumer le fœtus né sans vie

Belgique - Inhumer le fœtus né sans vie

- Grossesse

 Le 3 mars 2011, le Gouvernement de la Région de Bruxelles Capitale a pris un arrêté déterminant les modalités d'exécution des possibilités de se séparer dignement d'un foetus né sans vie. La demande des parents prévue par la loi sur les funérailles et sépultures indique leur choix quant aux possibilités d'inhumer le foetus né sans vie dans une parcelle des étoiles, de l'inhumer dans le cimetière intercommunal d'inhumation ou de l'incinérer. Rappelons que l'ordonnance prévoit cette possibilité pour les foetus nés sans vie dont la naissance a eu lieu entre le 106e et le 180e jour de grossesse. Une telle ordonnance existait déjà pour la Flandre depuis 2004 et pour la Wallonie de puis le 6 mars 2009.

Source : Moniteur belge du 3 mars 2011

Lire la suite 


Merci aux lecteurs pour leurs dons!

- Droits et libertés

Ils sont encore et toujours les bienvenus...

Vos "encouragements financiers "nous donnent les moyens pour faire avancer les idées qui font vivre!
Pour déployer ses activités, l'IEB compte uniquement sur l'enthousiasme et la motivation de donateurs privés, persuadés que l'action de l'Institut contribue à responsabiliser le citoyen confronté à un nombre croissant de choix éthiques.
 

Nos coordonnées bancaires:
ING c/c nr. 363-0806153-26
IBAN : BE59 3630 8061 5326
BIC/SWIFT : BBRUBEBB

La rédaction de ce Bulletin revient à 100 euros

Lire la suite 


La Fondation Roi Baudouin et l'euthanasie

Belgique - La Fondation Roi Baudouin et l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Une brochure « Que faire ...face à la maladie d'Alzheimer ? » vient d'être éditée en partenariat avec la Fondation Roi Baudouin et la Fédération Royale du Notariat belge, dans le cadre du réseau d'écoute des notaires, avec le soutien de la Loterie Nationale. Ce document regorge de conseils pour les personnes atteintes de la maladie l'Alzheimer ainsi que pour leurs proches. L'on s'étonne néanmoins d'y voir figurer plusieurs paragraphes relatifs à la déclaration anticipée ainsi qu'une page entière d'explications sur la demande d'euthanasie.
L'on peut légitimement se demander quel message la Fondation Roi Baudouin entend faire passer aux patients confrontés à cette maladie en faisant figurer dans les « liens utiles », les coordonnées complètes de l'ADMD (Association du droit de mourir dans la dignité).
 

Lire la suite 


Une proposition de loi MR contre l’eugénisme

Belgique - Une proposition de loi MR contre l’eugénisme

- Génétique

Les sénateurs MR Jacques Brotchi et Christine Defraigne ont déposé une proposition de loi contre l'eugénisme. Le texte vise à améliorer la loi encadrant la procréation médicale assistée de sorte que le choix du sexe des embryons soit désormais interdit.
Le réseau des hôpitaux anversois avait annoncé fin janvier avoir ouvert une enquête après que la télévision néerlandaise eut révélé qu'un gynécologue anversois proposait à ses patients des traitements permettant le choix du sexe de leur enfant. (Voir le Bulletin de l'IEB)
Ce gynécologue "a complètement retourné la philosophie de la loi et a profité d'un 'flou juridique' pour pratiquer une forme d'eugénisme" , estiment les deux sénateurs. La loi interdit les "recherches ou les traitements axés sur la sélection du sexe" mais pas stricto sensu "une sélection en amont du processus (sélection de spermatozoïdes)" . Une sélection en amont "totalement inacceptable du point de vue éthique" .

Source : Belga

Lire la suite 


Peu de Belges organisent leur euthanasie

Belgique - Peu de Belges organisent leur euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

p { margin-bottom: 0.21cm; }

Fin 2010, le nombre de déclarations anticipées d'euthanasie enregistrées auprès du SPF Santé publique s'élève à 24.046. Un article paru dans Le Soir mentionne que trois quarts de ces déclarations proviendraient de Flandre. D'après le quotidien, cette procédure resterait mal connue et contraignante. Un formulaire type permet aux citoyens d'exprimer leur souhait d'avoir recours à l'euthanasie dans certaines circonstances et lorsqu'ils ne seraient plus aptes à s'exprimer. Cette déclaration est valable 5 ans et suppose de se rendre à l'administration communale accompagné de deux témoins majeurs.

"Malgré les efforts entrepris par certaines communes, des mutuelles et quelques organisations progressistes, on constate un déficit réel d'information", regrette Jacqueline Herremans, présidente de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD).

L'année dernière, quelques 8.000 nouvelles déclarations ont été enregistrées, soit 170 par semaine en moyen...

Lire la suite 


Enfant né d'une mère porteuse ukrainienne pour deux hommes homosexuels

Belgique - Enfant né d'une mère porteuse ukrainienne pour deux hommes homosexuels

- Gestation pour autrui

Le ministre des Affaires étrangères, Steven Vanackere, a octroyé un passeport au fils adoptif d'un couple homosexuel belge, conçu avec l'aide d'une mère porteuse en Ukraine conformément au jugement rendu par le tribunal de première instance de Bruxelles. Le couple d'homosexuels avait introduit  une demande en vue d'obtenir un passeport et un visa qui permettraient à leur fils adoptif, âgé de deux ans, de venir en Belgique.

L'enfant réside actuellement en Ukraine. « Suite au récent jugement du tribunal de première instance de Bruxelles concernant Samuel Ghilain (...), les Affaires étrangères vont délivrer un passeport à l'enfant, conformément à la décision judiciaire », a indiqué M. Vanackere dans un communiqué. .

Pour rappel, la gestation pour autrui (mère porteuse) ne fait l'objet d'aucune loi en Belgique.  Voir aussi le Dossier de l'IEB "Faut-il légaliser la gestation pour autrui?"

Lire la suite 


Orgaantoerisme naar België

Belgique - Orgaantoerisme naar België

- Don d'organes et mort

In de periode van 2003 tot en met 2009, hebben 131 mensen die stonden ingeschreven in het Nederlandse bevolkingsregister, in België een orgaantransplantatie ondergaan met een orgaan van een overleden donor. Andersom gebeurt het ook dat patiënten uit België in Nederland worden getransplanteerd, maar dat komt veel minder voor. In diezelfde periode gebeurde dat 4 keer. Daarnaast is het zo dat in de periode 2003-2009, 15 personen uit Nederland in België zijn overleden en donor zijn geworden, tegen 7 personen uit België die in Nederland overleden en donor werden.

Er zijn verschillende redenen aan te voeren voor het feit dat mensen uit Nederland veel vaker een orgaantransplantatie in België ondergaan dan andersom. Een gedeelte van deze mensen is, vanwege de geografische ligging van hun woonplaats, voor andere zorg ook afhankelijk van de Belgische gezondheidszorg. Anderen echter hebben speciaal voor deze operatie hun heil in België gezocht. Waarschijnlijk omdat de wachttijd in België korte...

Lire la suite 


Tourisme procréatif et choix du sexe de l'enfant

Belgique - Tourisme procréatif et choix du sexe de l'enfant

- Procréation médicalement assistée

Les quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg ont révélé une affaire de tourisme procréatif permettant à des couples néerlandais de se rendre en Belgique afin de pouvoir choisir le sexe de leur enfant. Le système a été mis au point par un homme d'affaires néerlandais, Bert van Delen, et un gynécologue de Borgerhout, Frank Sterckx.
Les couples s'inscrivaient sur le site de Bert van Delen qui les mettait en relation avec le gynécologue. Celui-ci procédait à des inséminations après avoir passé le sperme du demandeur dans une centrifugeuse spéciale qui permet de séparer les spermatozoïdes porteurs d'un chromosome X, plus lourds, de ceux porteurs d'un chromosome Y. L'insémination se faisait avec le sperme souhaité par le couple. 
Cette technique de sélection du sexe de l'enfant fonctionnerait à 80%. Chaque insémination coûte 1.200 euros et il en faudrait en moyenne trois pour que l'ovule soit fécondé. S'ajoute le peu de chance (19%) de voir la grossesse se développer.

Dans...

Lire la suite