FR NL EN

Charte de l'IEB

L’Institut Européen de Bioéthique (IEB) est une initiative privée d’un groupe de citoyens (médecins, juristes, scientifiques...) attentifs aux importantes avancées de la médecine et de la biologie, qui confèrent aux hommes une maîtrise sans précédent sur la vie humaine. Sensibles aux espoirs et promesses, mais aussi aux risques de dérive, dont les découvertes et pratiques biomédicales actuelles sont porteuses, ils ont souhaité créer une structure destinée à procurer une information fiable et à susciter une réflexion la plus large possible sur leur portée et leurs enjeux.  

L’IEB s’est donné pour objectif de contribuer à l’élaboration d’une bioéthique fondée sur le respect et la promotion de la personne humaine, depuis la conception jusqu’à la mort naturelle.  

Exercer une vigilance critique

L’IEB est favorable au progrès, mais non à une certaine “idéologie du progrès” qui tend à se satisfaire de faits accomplis ou de perspectives séduisantes. Il entend exercer dès lors une vigilance critique à l’égard des avancées de la science et des techniques – plus particulièrement dans le champ de la biomédecine – et des législations qui les accompagnent. 

L’IEB est indépendant de tout parti ou groupement à caractère politique ou religieux. Il est non confessionnel et adhère au principe de la laïcité de l’Etat, dans le respect et à l’écoute des traditions religieuses.  

L’IEB veut mener et exprimer ses réflexions dans le registre de la rationalité commune, en cultivant l’art d’étayer ses positions de manière à favoriser un dialogue public argumenté.  

Sensibiliser les citoyens et les politiques

L’IEB cherche à informer, sensibiliser et éclairer le grand public et les décideurs politiques sur les enjeux de la bioéthique et des questions de société qui lui sont connexes (en particulier, l’éducation et la famille). Il réalise ses buts à travers l’organisation régulière de sessions d’étude (colloques, séminaires, conférences, débats et formations continues), de publications (ouvrages, brochures, dossiers, communiqués) ou d’actions (conférences de presse, lobbying).  

Susciter des collaborations

L’IEB veut également favoriser les échanges et les synergies entre institutions, centres et individus qui partagent son approche des questions bioéthiques. 

L’Institut Européen de Bioéthique a été fondé à Bruxelles en novembre 2001, sous la forme d’une Association sans but lucratif (A.S.B.L.).  

En plus de son comité d'honneur, l'IEB peut compter sur l'expertise du comité scientifique, dont les membres émanent de différentes universités belges et étrangères.