FR NL EN

Angers / Accouchement sous x

PDF non disponibleImprimerRecommander
[Français] 26/01/2011
Auteur / source : Cour d’appel d’Angers

L'intérêt supérieur de l'enfant prime sur l'accouchement
Une petite fille, née sous X le 7 juin 2009 avait été remise à l’Aide sociale à l’Enfance. Ses Grands parents se prévalaient de cette qualité pour en obtenir la garde, ou à défaut, une droit de visite.

Le 26 avril 2010, le tribunal les a déboutés arguant notamment  qu’il n’y avait pas de lien suffisant entre eux.

Dans cet arrêt du 26 janvier 2011, la cour d’appel d’Angers leur accorde la garde de l’enfant en estimant qu’il est de l’intérêt de l’enfant de leur être confié et que si la vérité biologique s’oppose à la logique juridique, la mère qui a accouché sous X avait tenu sa famille informée de sa grossesse, avait reçu des visites à l’hôpital et emmené ses parents voir la petite fille en service de néonatologie.

La Cour décide également qu’il n’y a pas lieu de tenir compte de l’opposition de la mère de l’enfant qui  « en choisissant d’abandonner l’enfant à renoncé à assumer à quelque titre que ce soit, la charge de l’enfant et à exercer une autorité parentale ».